gingembre

Le gingembre pendant la grossesse et l’allaitement

Ce que vous devez savoir sur le gingembre

Le gingembre peut être utilisé pendant la grossesse en cas de rhume, de malaise ou de nausée. Pendant l’allaitement, lorsque vous ne pouvez pas prendre beaucoup de médicaments, il fonctionne bien comme remède naturel contre les rhumes. Cependant, il ne doit pas être consommé en excès.

Le gingembre pendant la grossesse

Le gingembre est apprécié depuis des siècles pour ses propriétés ré chauffantes, antibactériennes et antivirales. Il réduit également les nausées de la grossesse et vaut la peine d’être consommé sous forme d’infusion ou de thé au gingembre.

Le gingembre pendant la grossesse – comment et quelle quantité prendre ?

Les nausées pendant la grossesse sont l’effet d’une tempête d’hormones et il est difficile de les combattre. Cependant, il vaut la peine de traiter la sensation de brûlure d’estomac et les nausées désagréables par des remèdes maison. Le gingembre, à savoir la racine de gingembre, vous vient en aide.

Le gingembre pendant la grossesse doit être consommé sous la forme d’une boisson légère, pas nécessairement une infusion de gingembre, mais plutôt un thé ou un tonique : Versez 1 à 2 tranches de gingembre sur de l’eau chaude bouillie et buvez lentement. Bien qu’aucune étude n’indique une quelconque nocivité du gingembre pendant la grossesse, il est fortement recommandé d’en consommer une quantité modérée dans son alimentation, comme de nombreux autres légumes et fruits. Un maximum de deux verres par jour, plusieurs fois par semaine, est la norme préférée. Toutefois, il est utile de consulter votre médecin si vous souffrez de nausées de grossesse persistantes.

gingembre

Il est également utile de garder le gingembre à l’esprit si vous souffrez d’un rhume pendant votre grossesse, au cours de votre voyage de neuf mois vers la maternité. De nombreuses futures mamans ne savent pas comment traiter un nez qui coule ou un mal de gorge pendant la grossesse, afin de ne pas nuire au bébé. Il est alors nécessaire de consulter un médecin. Le médecin prescrit souvent des médicaments avec parcimonie et recommande un traitement local et des antibiotiques naturels sous forme d’ail, d’oignon, de curcumine, de miel ou de gingembre sous la forme de ce qu’on appelle le lait d’or.

Rappelez-vous que votre régime alimentaire pendant la grossesse doit être varié. De grandes quantités de gingembre pendant la grossesse (le malaise passe, mais il réapparaît même plusieurs fois par jour), peuvent aider à lutter contre les nausées, mais contribuent également à irriter les parois de l’estomac et des intestins.

Un styliste de célébrités a repéré un ventre dans la robe de mariée d’Opozda ! Avait-il raison ?

Le gingembre et l’allaitement

Une autre énigme se pose : faut-il se soigner avec des médicaments ou utiliser le gingembre contre les rhumes sous diverses formes ? Après avoir consulté votre médecin, il est utile de soutenir le traitement par des agents fortifiants naturels : sirop d’oignons, régime riche en vitamines et minéraux. Une mère qui allaite doit avoir une alimentation saine et variée, et il est intéressant d’inclure le gingembre dans son régime.

Le gingembre modifie-t-il le goût du lait ? Il se peut que cette plante épicée ne plaise pas au nouveau-né. Il est bon de limiter les plats asiatiques ou indiens pendant les 3 premiers mois de la vie du bébé si vous remarquez des réactions supplémentaires à ces aliments.

Important : l’huile contenue dans la racine de gingembre stimule la sécrétion de suc gastrique, a un effet cholagogue et diastolique et soulage les flatulences. Si votre bébé souffre de coliques ou si vous êtes aux prises avec des problèmes digestifs après la grossesse, le gingembre peut résoudre ces problèmes.