maux d'estomac

Exemple de régime pour la gastrite

Avant-propos

Les indications suivantes sont fournies UNIQUEMENT à titre d’information et ne sauraient remplacer l’avis de personnalités professionnelles telles que médecin, nutritionniste ou diététicien, dont l’intervention est nécessaire pour la prescription et la composition des thérapies alimentaires PERSONALISED.

Généralités sur la gastrite

La gastrite est une affection aiguë ou chronique de la muqueuse gastrique ; la forme aiguë est provoquée (ou du moins aggravée) par l’ingestion inconsidérée d’aliments épicés, riches en protéines et hyperlipidiques, l’alcool, le tabagisme, le café et les médicaments AINS. La gastrite chronique, quant à elle, est principalement due à une infection de l’estomac par Helicobacter pylori.

Les symptômes de la gastrite sont reconnaissables car ils se présentent de manière plus ou moins similaire dans tous les cas cliniques et sont les suivants : brûlures d’estomac, perte d’appétit, troubles intestinaux secondaires, crampes abdominales, halitose, vomissements, etc. Bien que le traitement varie en fonction de la cause (souvent en partie psychosomatique : stress), les éléments suivants sont toujours NECESSAIRES dans le contexte thérapeutique : suppression des éléments précités, réduction des portions alimentaires, utilisation d’un antiacide pour réduire le symptôme aigu, utilisation de gastro-protecteurs, utilisation d’inhibiteurs de la pompe à protons, utilisation d’antibiotiques contre Helicobacter pylori (ces derniers uniquement sur ordonnance).

maux d'estomac

Régime alimentaire pour la gastrite

Dans la grande majorité des cas, la gastrite peut être guérie et prévenue par une thérapie diététique ; les lignes directrices et les comportements essentiels pour traiter la gastrite sont les suivants :

  • Réduire le STRESS.
  • Mangez lentement et mastiquez soigneusement.
  • Éviter les repas trop copieux et les gérer de manière à favoriser la satiété mais non sans affecter la PLEINE GASTRONOMIE gastrique (surtout le soir).
  • Éliminez les irritants : le tabac, TOUS les agents neurotoxiques (alcool, caféine, théine, autres dans les boissons énergétiques, etc.
  • Éliminez les boissons gazeuses et acides (comme le cola, l’orangeade, le tonic, etc.).
    Réduisez, ou plutôt supprimez, les aliments conservés avec du sel : conserves en saumure, viandes en conserve (salées, en sachet, etc.), fromages très affinés, etc.
  • Réduisez ou éliminez les aliments trop gras et riches en protéines : morceaux de viande gras (côtes, bacon, etc.), saucisses (saucissons, salami, saucisses de Francfort, etc.), hamburgers, fromages très affinés et fermentés.
  • De grandes portions de lait (qui réduisent instantanément les brûlures d’estomac, mais ont un effet de rebond lorsque l’estomac est vide)
  • Évitez de manger des fruits acidulés en petits repas isolés.
    Au contraire, dans le régime pour la gastrite, il est nécessaire d’utiliser des aliments facilement digestibles tels que :Céréales et légumineuses NON trop cuites, Fromage frais, yaourt et lait à teneur modérée en matières grasses et en petites portions. poisson maigre, viande maigre, Légumes

Il est important de choisir des méthodes de cuisson simples, suffisantes pour dénaturer les protéines mais pas trop longues au point de recomposer la structure tertiaire et quaternaire ou de provoquer une carbonisation superficielle de l’aliment (l’ébullition, la cuisson à la vapeur, la cuisson au four, la poêle à feu doux, etc. sont généralement recommandées) ; en outre, il peut être utile de dissocier partiellement les macronutriments énergétiques.

En plus d’éviter les aliments riches en graisses et en protéines, il est utile de ne pas abuser de l’huile utilisée pour assaisonner les plats et les pâtes, et de ne pas combiner de grandes portions de glucides avec des protéines (car elles ont besoin d’un pH différent pour être digérées).
NB De nombreuses personnes (mais pas toutes) se plaignent d’une mauvaise digestion lorsqu’un fruit est ajouté à la fin d’un repas.

Compléments alimentaires utiles en cas de gastrite

Plutôt que de suppléments utiles, il vaudrait mieux parler de remèdes naturels qui réduisent la sécrétion gastrique et/ou protègent la muqueuse. Les tisanes contenant de l’atropine, de la scopolamine, des extraits de feuilles de belladone comme anticholinergiques (réduisant la sécrétion gastrique) et/ou de l’altea, de l’acide alginique, de la mauve et du gel d’aloès comme gastro-protecteurs sont donc largement utilisées.